Jiu Jitsu Brésilien | Hando Arts Martiaux Jiu Jitsu Brésilien – Hando Arts Martiaux
Hando Arts Martiaux

Jiu Jitsu Brésilien

BJJ METZ

 

 

 

Origines du Jiu Jitsu Brésilien

Mitsuyo Maéda, surnommé « Conde Koma », pratiquant Jiu-Jitsu et Kodokan (école de Judo de Jigoro Kano) en 1897, participa à l’établissement de la colonie japonaise au Brésil en 1920.  Durant cette période, il fut aidé par Gastao Gracie afin de s’y installer. En remerciement, il enseigna l’art du combat à son fils, Carlos Gracie, qui l’enseigna à son tour à ses frères, Oswaldo, Gastao Jr, George Jr.

Carlos qui était attiré par le combat réel modifia les techniques apprises pour l’adapter à la réalité brésilienne et commença à tester lui-même ses techniques en lançant des défis. Il avait la réputation de combattre n’importe qui, sans distinction de taille ou de poids. Il demeura invaincu et devint une légende au Brésil.

Helio Gracie était un autre frère de Carlos, dû à une santé fragile il se contentait donc de regarder et d’écouter l’enseignement de son frère. À l’âge de 16 ans, il remplaça Carlos lors d’un cours, en se servant de ce qu’il avait mémorisé. Il commença ainsi la pratique du Jiu-Jitsu, mais repensa le Jiu-Jitsu traditionnel avec l’esprit brésilien et adapta les mouvements à sa propre physionomie, étant de petit gabarit (1m60, 64kg). Il créa ainsi un art martial propre, qui reste jeune par rapport à son ancêtre japonais.

Les enfants d’Hélio, Rickson et Royce,  sont devenus célèbres dans le monde entier avec leurs nombreuses victoires dans des combats contre des champions d’autres disciplines. Rickson au palmarès impressionnant de 400 victoires en JJB /lutte libre et 11 victoires pour aucune défaite en MMA. Royce pour sa part s’est illustré dans les premières éditions de l’Ultimate Fighting Championship avec un palmarès en MMA de 15 victoires 2 nuls et 3 défaites.

 

Philosophie du Jiu Jitsu Brésilien

Contrairement à la majorité des arts martiaux, qui privilégient le combat debout, pieds et poings, le Jiu-Jitsu brésilien se focalise sur le combat au sol, domaine extrêmement technique et où le gabarit joue moins. L’expérience montre en outre que les bagarres de rue entre deux adversaires se terminent souvent au sol.

Cela s’avère d’autant plus juste si l’un des deux adversaires a fait le choix de combattre au sol. En effet, on peut forcer un adversaire à aller au sol, alors qu’en revanche on ne peut jamais obliger l’autre à combattre debout. Dès lors, la victoire dans un combat libre/MMA entre deux adversaires passe généralement par une maîtrise des techniques de combat au sol.

La base du Jiu-Jitsu Brésilien repose sur la self-défense, mais se pratique également sous forme de combats sportifs, avec un système de points permettant de départager les deux adversaires si une finalisation (étranglement, clés articulaire…etc) n’a pas mis fin au combat avant le temps imparti.

 Source wikipédia

L’école Grand Master Flavio Behring 9eme Dan

L’Histoire de la Famille Behring est le reflet de l’histoire du Jiu-Jitsu au Brésil.

C’est en 1947 que Maître FLAVIO BEHRING a commencé son apprentissage de  » L’Art Souple  » avec le Légendaire Maître Hélio Gracie. Et c’est pendant ces 54 années d’instruction auprès de la Famille Gracie, qu’il a atteint le niveau d’un excellent pratiquant, puis d’un compétiteur de haut niveau dans la tradition du Jiu-Jitsu au Brésil, et enfin un professeur prêt à instruire, orienter et éduquer des générations de pratiquants et de combattants.

Durant son enfance Flavio était frêle, manquait de souffle et avait souvent des crises d’asthme. Ce qui le maintenait éloigné de toutes les activités sportives. C’est alors que le Père de Flavio, l’inscrivit dans l’Académie d’Hélio Gracie en espérant que cette activité l’aiderait à avoir un équilibre aussi bien physique qu’émotionnel.

Il y a plus de cinquante ans que Flavio mettait son premier kimono, pour lutter d’abord et avant tout contre sa maladie.

Avec João Alberto, Flavio voyagea aux USA en 1963 pour faire des démonstrations pour le FBI, l’Académie Navale, les Universités Policières (New York Athletic Club…) en acceptant la confrontation avec n’importe quel combattant utilisant n’importe quelle technique, pour tester l’efficacité du Jiu-Jitsu. Les participants comme les spectateurs furent étonnées de la suprématie du Jiu-Jitsu sur les autres techniques de combat.

Pendant plusieurs années, à partir de 1964, FLAVIO BEHRING travailla pour diffuser le Jiu-Jitsu et élargir son horizon, notamment en se rapprochant du Judo.

Le Behring Jiu-Jitsu est une institution orientée sur l’Education, la Préparation et le développement du caractère de ses élèves, et c’est le résultat de la longue présence et aussi de son engagement pour le Jiu-Jitsu et son développement technique.

Source: bjjalsace.fr

 

Création du BJJ METZ

La rencontre entre Guillaume et Yannick en avril 2018 fait naître l’idée et l’opportunité de la création d’un club officiel de JJB affilié à la Confédération de JJB (CFJJB reconnu elle-même par l’IBJJF) à Metz.

Depuis 2016, le JJB est enseigné à Hando Arts Martaux sous forme de stage. Les instructeurs sont Pierre Manzo et Stive Mogeot tous deux ceintures marrons, Team Zenith Center Epinal Drysdale Zenith BJJ.

Yannick, alors détenteur de la ceinture violette et premier Instructeur Fédéral de JJB diplômé de Moselle, souhaite enseigné sa passion et intègre l’équipe pédagogique Hando Arts Martiaux.

Yannick place le BJJ METZ  sous la tutelle d’Alex Thomann, ceinture noire 1er degré, responsable du BJJ Alsace et représentant du GM FLAVIO BEHRING Europe, et conserve les principes du Behring jiu jitsu : self défense ; base solide dans la posture ; le respect des 3 P : Position-Pression-Précision.

Le BJJ METZ, propose l’enseignement du Jiu-Jitsu Brésilien pour tous niveaux depuis ses principes de base (self défense) jusqu’aux techniques sportives plus avancées.

2008 est l’année ou Yannick commence le MMA est découvre le Jiu-Jitsu Brésilien et en tombe immédiatement amoureux. A la saison suivante il s’inscrit au Behring Jiu-Jitsu Alsace à Wintzenheim (68), école sous laquelle il est resté aujourd’hui.

Yannick commence le partage de ses connaissance à partir de 2014 au sein de l’armée de terre, et officialise ses compétences avec le Diplôme d’Instructeur Fédéral de la FFST/CFJJB et devenant ainsi le 1er titulaire de celui-ci dans le département 57.